vendredi 28 août 2020

Chromatopia

 Auteure : Betty Piccioli
Genre : Young-Adult (Distopie)
1 ère parution : 2020
Nombres de pages : 400 (édition ScriNeo)

 



 

Je résume :

 

Chromatopia est un royaume où les couleurs régissent votre rang au sein de la société et surtout, quel membre de la société vous pouvez fréquenter, ou non.

C’est ainsi, que plusieurs adolescents de Chromatopia vont voir leurs vies s’entremêler, et comprennent très vite qu’ils n’ont plus le choix, qu’ils devront faire changer l’avenir du royaume s’ils veulent en avoir un.

 

 



« Mais quand on doit se battre pour survivre, parfois on fait le choix qui n’ont rien à voir avec le cœur ou la raison. Parfois on fait le choix de la haine pour que les choses changent. Et si nous devons faire des sacrifices pour que Chromatopia devienne enfin une cité où chacun peut vivre en paix… Alors nous le ferons.

-Moi je suis un sacrifice ?

-Non. Toi, tu es l’étincelle qui embrasse la poudre à canon. »

 

 

 



Analyse & opinion :

 

Une intrigue qui m’a tout de suite donnée envie lorsque mon représentant m’en à parler, et malgré une fin mitigée, ce fut un coup de cœur : une note de dix-sept.

 

 

 

 

Auteure & Plume :

 

Si j’ai quelque chose à reprocher à la plume de l’autrice, c’est que cette histoire est écrite à la manière scénaristique (comme pour les films quoi). Donc, c’est un pont négatif très personnel, car je sais que certains lecteurs y trouvent leurs comptes : c’est plus rythmé, mais aussi agrémenté de rebondissement qui plaisent aux lecteurs cibles : les ados et jeunes adultes.

 

 



Histoire & Thèmes :

 

Une histoire qui casse les codes, qui donne envie de se soulever face à l’injustice. Chromatopia est un reflet (exagérer, ou pas) de notre propre société : où les riches n’aident pas les pauvres, pire encore, qui n’ont pas conscience de la dureté de la vie sans argents. C’est un vrai problème que Betty Piccioli reprend et déguise sous une caste aux différentes couleurs.

 

La loyauté mais aussi l’appartenance et le racisme sont remis en question tout au long du roman. Notamment grâce au personnage d’Aequo qui après son accident, ne discerne plus les couleurs. Il réalise alors que sans les nuances, chaque individu se ressemble, peut importante son statut, sa nuance (couleur).

 

Un roman qui a des messages qui pousse à faire réfléchir sont public par lui-même, qu’il ne faut pas toujours écouter les adultes qui les entourent car ils n’ont pas toujours raison et surtout, qu’ils peuvent être manipuler par eux sans s’en rendre compte.

 

Plusieurs romances en fond, assez inattendues mais qui ont leurs places et surtout, qui sont intéressantes à suivre.

 

 


« On ne t’apprend pas à l’école à quel point c’est dur, ça.

Interrogatif, je le dévisage avant qu’il ne reprenne :

-D’aimer une personne d’une autre Nuance. De savoir que soi que tu fasses, tu ne seras jamais avec elle. Que tu as beau être le plus talentueux ou le plus riche dans ta Nuance, elle ne le sera jamais assez pour toi. »

 

 



Trame & intrigue :

 

Beaucoup de rebondissements et d’actions, et même si le roman fait quatre cent pages le lecteur ne s’ennuie pas.

Cependant, nous n’avons pas beaucoup d’information sur le passé de cette société, tout est passé sous silence. Le lecteur n’est informé que sur l’actuel, comment fonctionne les nuances, quels rôles leurs est attribués ect. Mais comment cette société c’est créer ? C’est un peu dommage que le passé de Chromatopia soit si flou, ou plutôt volontairement omit.

 

 



Personnages :

 

Chromatopia est un roman à plusieurs voix, nous avons donc de nombreux personnages principaux à suivre, tous de différentes Nuances. C’est donc un roman qui propose une vraie diversification des personnages, et honnêtement, ça fait du bien !

Tout comme l’histoire, les personnages principaux casse les codes. Autant au niveau de la diversité ethnique, du sexe ou de la personnalité, aucun personnage ne se ressemble et le lecteur peut donc plus facilement se retrouver dans l’un ou l’autre.

 

Cela peut être un gros point positif, mais je sais que certains lecteurs vont avoir plus de mal car justement, il y a trop de personnages importants. À vous de voir si vous vous sentez à l’aise avec cette idée ou non.

 

 

 

 

 The End. :

Une fin que j’ai très peu appréciée pour être sincère. Elle est précipitée, ne correspond pas à mes attentes… Chromatopia aurait mérité d’être coupé en deux tomes, et d’avoir quelques chapitres supplémentaires.

 

 

 

 

 

Ses points faibles :


-De la diversité dans les personnages

-Beaucoup d’actions et de rebondissements

-Une intrigue qui tient la route

 

 

 

Ses points forts :


-La fin gâche un peu tout…

-Une écriture (scénaristique) que je n’ai pas apprécié

-Aucune info sur la naissance de cette société

 

 

 

Titres similaires : Interfeel & Le passeur

 

 

 

Cible : Un univers imaginaire auquel il faut accrocher, même si ce n’est pas très poussé niveau SF. Parfait pour les lecteurs aimant la dystopie sous fond de romance.

Image de bradley james, couple, and married

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mystères à Minuit

Auteure  : C amille Brisso t G enre : Jeunesse (Fantastique/ enquête)   1 ère parution : 2020 Nombres de pages  : 224     Je ré...